Histoires Digitales

A propos des histoires digitales

« De tous temps, les hommes racontent des histoires. Aujourd’hui, les réseaux sociaux livrent des tranches de vie quotidienne. L’information, la connaissance, mais aussi l’expression individuelle et collective passent par l’utilisation des technologies de la communication. Or, celles‐ci ne sont pas  forcément à la portée de tous. Au Sud comme au Nord, être hors de la toile, c’est un peu comme  laisser le monde se construire sans être invités à y prendre part. Comment y remédier ?

Se pencher sur un moment significatif de son histoire et le partager avec d’autres peut marquer un pas vers une citoyenneté active. C’est une conviction que partagent l’ONG belge Disop avec ses partenaires du Sud et, plus près de chez nous, la Fédération des Equipes Populaires du Brabant wallon. La création d’histoires digitales poursuit l’objectif de glisser l’apprentissage des nouvelles technologies de la communication dans un processus d’éducation permanente. La méthode vise à renforcer la capacité des personnes à "raconter, questionner, débattre, revendiquer" à partir de la réalisation d’un court montage (d’environ trois minutes) associant photos, dessins… et commentaires audio soigneusement choisis par chaque participant aux ateliers. Ces " morceaux choisis " seront assemblés pour composer, à partir de logiciels simples et gratuits, une histoire personnelle. Ecrire une histoire digitale, c’est poser un regard neuf sur un événement, un choix de  vie, une situation, un engagement, une souffrance, une injustice subie, une lutte, une petite victoire, un obstacle surmonté. Nous nous construisons par les histoires. Les questions soulevées par une expérience, une tranche de vie, une pratique professionnelle aideront d’autres. » https://www.facebook.com/equipespopulairesbw/

L’objectif des histoires digitales est simple : « associer images, commentaires et fonds musical pour composer une courte histoire qui donne à penser… à celui qui se penche sur un moment de son parcours, mais aussi à celui qui va découvrir cette tranche de vie. » (http://www.equipespopulaires.be/spip.php?rubrique193).

Une rencontre entre PMTIC et les histoires digitales

Après la réalisation d’histoires digitales à travers le monde, des histoires ont commencé à naitre en Belgique. Et tout naturellement, en 2015, une rencontre s’est faite entre le projet « Histoires digitales » et le projet PMTIC.

En créant son histoire digitale, chaque bénéficiaire réalise ses propres apprentissages, à son rythme et en fonction de ses besoins. Les contenus techniques abordés pour la création d’une histoire digitale sont ceux abordés dans la formation PMTIC, par exemple la gestion des fichiers, de dossiers, la recherche sur internet, l’utilisation d’un logiciel de traitement de texte, l’utilisation du mail, etc.

Au-delà des apprentissages TIC, la réalisation d’histoires digitales permet aux bénéficiaires de s’exprimer, voire même de se confier pour certains. Sans jugement, les histoires sont une rencontre avec eux-mêmes et avec l’autre, à travers une réalisation concrète, partageable et valorisant des apprentissages concrets, en lien avec ceux définis dans le PMTIC.

Du concret !

Une collaboration entre l’opérateur AID – Brabant Wallon et les équipes populaires a permis à Mathieu Decrême (Formateur PMTIC à l’AID BW) et Laurence Delperdange (animatrice aux équipes populaires) d’accompagner la construction de 10 histoires digitales dans un groupe PMTIC.

Voici deux histoires issues de ce groupe, ainsi qu’une présentation de la collaboration des deux metteurs en scène principaux de cette collaboration, Mathieu Decrême et Laurence Delperdange, donnée lors de la journée annuelle 2015.

Histoire digitale de Marlène

Histoire digitale de Philippe

S'abonner à RSS - Histoires Digitales