Alternatives Formations

Alternatives Formations est un Centre d'Insertion SocioProfessionnelle ( CISP ) créé en 1985 et agréé par la Région Wallonne depuis 1987. Le centre est situé à wandre et fait partie de l'UTE AIGS qui regroupe un réseau d'associations sans but lucratif. Les formations sont organisées sur différents sites: Wandre, Eben-Emael, Hermée et Oleye.
http://www.alternativesformations-oisp.be/

La direction est assurée par madame Fabienne Simon et  la coordination pédagogique est assurée par madame Charlotte Dédericks. L'équipe est composée de 19 formateurs et agents d'insertion.

Caractéristiques du centre: 

 Alternatives Formations propose des préformations gratuites à destination des demandeurs d'emploi dans 4 secteurs professionnels :

  • l'animation (animateur de loisirs);
  • l'environnement (ouvrier(ère) en entreprise d'entretien parcs et jardins);
  • l'informatique (préparation aux métiers administratifs et aux métiers de la vente);
  • le tourisme (agent d'accueil, de tourisme et de loisirs).

Le centre propose également un module d'orientation professionnelle et un module recherche d'emploi.

Le centre est agréé pour le projet PMTIC depuis 2005. Les formations PMTIC se donnent principalement à la bibliothèque d' Oupeye et quelques heures sont organisées à Herstal pour les stagiaires en formation à l’EFT WORK’IN.

Espace de travail: 

alternatives formations

Formateur/formatrice: 
Anne VOSS

Anne Voss est à la fois agent d'insertion et formatrice au sein du centre Alternatives Formations. C'est également elle qui dispense la majorité des formations dans le cadre du projet PMTIC.

Entretien: 

Public cible de la formation PMTIC

Dans les faits, les bénéficiaires ont surtout entre 40 et 55 ans, parité homme /femme. Concernant le niveau, soit ils ne connaissent rien, soit ils savent surfer sur internet et envoyer un mail. Ces derniers savent ce qu’est un ordinateur et savent manipuler la souris mais ne savent pas l’utiliser de manière professionnelle, ne savent pas rechercher un emploi avec l'ordinateur. C'est par exemple, le problème des gens qui perdent un emploi après un grand nombre d’années dans la même boîte, à l'époque, tout se faisait via le courrier "papier". Certains n’ont pas d’ordinateur, ni internet, doivent dans ce cas aller dans une EPN.

Que mettez-vous en place pour repérer les attentes des stagiaires concernant les contenus à aborder et les besoins individuels de formation des stagiaires ?

Je demande pourquoi ils sont là, cela permet de savoir si ils ont été obligés de venir. Je demande " Qu’avez-vous envie d’apprendre ? De quoi avez-vous besoin ?" Certains mentionnent le CV, dans ce cas on travaille Word, je leur apprends aussi à le sauvegarder, à préparer plusieurs versions et à l'envoyer. Durant la formation, on discute beaucoup ! La discussion se fait autour d’un café, le matin, de manière informelle. Je leur demande ce qu’ils ont envie de faire « aujourd’hui », on fait le point. Certains demandent à refaire des exercices vus précédemment, …On fait le point sur ce qu’ils ont retenus et ce qu’ils ont envie de faire d’autre. Chacun à son rythme vient chercher ce dont il a envie et besoin !

 
Utilisez-vous ces renseignements pour individualiser les parcours de formation et le contenu des séances ? De quelle manière ?

Oui.
On commence et on termine la formation ensemble mais le reste du temps, chacun va à son rythme. A part la création d’adresse mail et la recherche sur internet qui se font ensemble, le reste est réalisé à leur rythme selon les besoins et attentes de formation qu'ils auront exprimés soit le matin même ou encore mieux la veille (ce qui permet de préparer les contenus individualisés).
La première chose que je leur fais faire, est de se créer une adresse Gmail. Je veux qu’ils aient une adresse uniquement pour le PMTIC, de cette manière il n’y a pas de gêne à envoyer les messages, je préserve l’anonymat de chacun. Avec cette adresse, je peux leur envoyer des questions, des exercices. Lorsqu’ils terminent un exercice, ils doivent me le renvoyer par mail. On commence par un envoi simple, ensuite avec pièce jointe, ce qui nécessite d’enregistrer l’exercice auparavant sur l’ordinateur, ils répètent cette procédure plusieurs fois au cours de la formation, ce qui permet d'ancrer la procédure, et en plus, ils ne se rendent pas compte qu’ils apprennent en même temps. Le fait d'échanger via l'email permet aussi que chacun avance à son rythme sans se rendre compte du rythme des autres apprenants, donc il n'y a pas de gêne.  Je leur imprime les mémos de chaque UF, de cette manière ils peuvent noter. Je leur conseille d’aller sur le site PMTIC, pour regarder les différents contenus à leur rythme et autant de fois que nécessaire. Lorsqu'ils ont une question, je leur demande de d’abord essayer de trouver la réponse soit sur le site PMTIC, soit dans leurs feuilles, ou encore auprès de leurs pairs. S'ils ne trouvent pas la réponse, ils peuvent alors me solliciter. De cette manière, ils ne dépendent pas de moi.  Je ne suis là que 48 H et ensuite ils sont seuls. Donc, ils doivent se débrouiller. Je ne mets pas l’accent sur la théorie mais sur le savoir-faire, ils doivent pouvoir réutiliser par après leur document, peu importe la manière dont ils y arrivent. Chacun a donc son travail individualisé. Vers le 2ème ou 3ème jour, je propose des défis communs, je leur envoie un mail avec 5/6 questions (dont ils ne connaissent pas la réponse, ils doivent obligatoirement aller chercher sur internet), ils me répondent, ensuite on met les réponses en commun pour qu'ils se rendent compte qu’on peut trouver des réponses différentes sur internet, on compare les sites visités par chacun. L’objectif est de leur montrer qu’il ne faut pas nécessairement prendre le premier site qui vient comme le plus crédible!

Comment mettez-vous à profit l'expérience des stagiaires dans le cadre des séances ?  

S’ils savent par exemple créer une adresse mail, je leur demande de le faire et je demande aux autres de regarder la procédure, ce qui leur permet de réaliser qu’un stagiaire est capable de le faire.
Lorsqu’un bénéficiaire coince dans une procédure et qu’un autre vient de la réaliser, je lui demande d’aller aider un de ses pairs. Une fois qu’ils l’ont fait eux-mêmes, j’aime bien qu’ils puissent l’expliquer à quelqu’un d’autre, cela leur prouve qu’ils savent vraiment le faire, et c’est parfois plus facile d’expliquer quelque chose qu’on vient d’apprendre que quelque chose qu’on sait faire depuis longtemps. Et enfin, c’est valorisant pour l’apprenant.

Quelles possibilités offrez-vous aux stagiaires de choisir certains aspects de la formation en fonction de leurs intérêts et de leur expérience?

Les choix se font principalement dans la recherche sur internet et la communication.
Par contre, j’essaie que tous soient en possession d’un CV en sortant, c’est la moindre des choses, même si la mise en page n’est pas dans les règles de l’art, au moins, c’est eux qui l’ont fait. Je n’aborde Excel que si eux en ressentent le besoin. Il est utopique de faire tout en 48H si on ne connaît rien au départ !

Quels sont les points clé du programme pédagogique de votre centre concernant le PMTIC ?

Individualiser, rendre autonome, rendre confiant.

Quelles méthodes utilisez-vous, que mettez-vous en place durant les séances, pour que les stagiaires apprennent ?

Beaucoup d’exploration, collaboration (entraide lorsque c’est possible). J'organise des jeux et des petits défis. Il y a beaucoup de discussion (débat), je les incite à poser le plus de questions possibles, je les responsabilise par rapport aux apprentissages. S’ils n’appellent pas à l’aide, c’est que tout va bien ! En fin de journée ou en début de journée suivante, je demande de reformuler ce qu’ils ont appris.

Qu’évaluez-vous durant les formations PMTIC ?

J’évalue le savoir-faire. J’évalue surtout le fait de « savoir le faire » (produit final) plutôt que la manière d’y arriver (processus). Ce qui ne m’empêche pas de donner un feedback sur le processus afin d’identifier avec eux les procédures les plus adéquates. Je ne mesure pas les « savoirs » purs.

De quelle(s) manière(s) évaluez-vous ces éléments ?

J’évalue au fur et à mesure, en continu. Ils m’envoient leurs productions, je donne un feedback en retour. Ils retravaillent leurs productions et me les renvoient, etc.