Perspectives asbl

Perspectives est une association sans but lucratif. Perspectives a pour but le développement d’activités sociales, pédagogiques, culturelles et économiques en vue de promouvoir l’emploi et de favoriser l’expression citoyenne.

Perspectives est un centre de formations pour demandeurs d’emploi, créé en 1984 et agréé par la Wallonie en tant que centre d’insertion socioprofessionnelle (CISP), agence de placement et opérateur de formation du Plan mobilisateur des technologies de l’information et de la communication (PMTIC).

http://performat.be

Page Facebook : facebook.com/perspectives.asbl

Caractéristiques du centre: 

Les formations organisées se divisent en deux catégories :

Les courtes (max. 4 mois) visent la redynamisation, la mise en place d’un projet professionnel et la confiance en soi. 

  • Bilan et projets : module de confiance en soi, bilan personnel et construction de projets
  • Action recherche emploi + : module de recherche active d'emploi 
  • Pmtic: modules d'initiation à l'informatique

Les longues (max. 9 mois) se basent sur des apprentissages techniques atypiques. Elles permettent d’acquérir des compétences professionnelles de base et mettent en situation réelle de travail, par un stage en entreprise notamment.

4 filières dans des métiers techniques –Formations longues

Elles permettent d’acquérir des compétences professionnelles de base et mettent en situation réelle de travail, par un stage en entreprise notamment. 

  • Technique son et lumière: concerne le métier de régisseur de spectacle
  • Animation et techniques radio
  • Développeur de médias numériques
  • Technicien d'exploitation et de maintenance Informatique

 

Espace de travail: 

Formateur/formatrice: 
Jérôme Piton

Jérôme Piton est à la fois personnel administratif et de gestion et formateur au sein de l'asbl Perspectives. Ill a en charge les formations dans le cadre du projet PMTIC.

Entretien: 

Public cible de la formation PMTIC

La moyenne d’âge est d’une quarantaine d’année. Le public très local, environ 50% des stagiaires sont des habitants de la commune,. L'asbl travaille aussi avec les cellules de reconversion liée au Forem.
Il y a 60% de femmes et 40 % d’hommes parmi les, stagiaires.
Concernant le niveau, la majorité des apprenants ont quand même une petite base (internet, essentiellement Facebook), mais on se rend compte que le plus souvent c’est une autre personne de la famille qui a créé le compte, l’adresse mail,.. Plus rarement, on a des personnes qui n’ont jamais touché un ordinateur (1 personne en moyenne par session).
La grande majorité des personnes n’ont pas terminé leur secondaire, voire même niveau primaire. Beaucoup de stagiaires proviennent du CPAS.

Que faites-vous pour aider les stagiaires à percevoir l’utilité de la formation ?   

Souvent les stagiaires sont conscients dès le départ du réel besoin  ils savent qu’ils ne pourront plus postuler par écrit.
On met en avant ce qu’ils seront capables de faire après la formation, les recherches utiles pour soi, pour trouver un emploi. On insiste sur l’identité sociale.

Que mettez-vous en place pour repérer les attentes des stagiaires concernant les contenus à aborder ?

Je fais un tour de table le premier jour pour connaître leurs attentes. Après deux jours de formations, ils ont souvent plus à l’aise, ils posent plus de questions en lien avec leurs besoins, les contenus utiles pour eux (sites..) , sur base de cela , on adapte en cours de formation . Il y a toujours un parcours général, mais des exercices différents selon les niveaux. A certains moments, ils font des choses différentes, à d'autres moments, c'est en groupe complet si cela a un sens pour tout le monde.

Comment mettez-vous à profit l'expérience des stagiaires dans le cadre des séances ?

Généralement et naturellement, les stagiaires s’entraident eux-mêmes sans même que je n’ai à solliciter cette entraide. Les personnes plus fortes vont naturellement aider les personnes qui ont un peu plus de mal. J’éveille la curiosité, je les pousse à explorer des tutoriels, j'essaie qu’ils deviennent autonomes. Les stagiaires fonctionnent beaucoup à la confiance, une fois que la confiance est installée, ils s’investissent  en retour.

Quels sont les points clé du programme pédagogique de votre centre concernant le PMTIC?

Mettre en confiance et démystifier l’outil. Eveiller la curiosité, les pousser à explorer et chercher eux-mêmes.

Adapter les objectifs principaux à atteindre selon le groupe. Par exemple, si c’est un groupe plus proche de l’emploi mais qui connait peu l’outil informatique, je centre sur la mise en forme de CV, lettre de motivation, recherche sur internet au niveau de l’emploi et comment postuler. Si c’est un groupe qui présente plus de difficultés,  je me centre sur la hiérarchie de l’ordinateur, les dossiers, les fichiers, les programmes,  la compréhension du classement.

Quelles méthodes utilisez-vous, que mettez-vous en place durant les séances, pour que les stagiaires apprennent ?

J’utilise le programme Lanschool, qui me permet de montrer les procédures, en même temps, sur tous les écrans des stagiaires. Au démarrage de l'apprentissage du logiciel Word, je leur fais taper un petit texte, ce qui me permet de les situer. Ensuite, je leur montre (je prends le contrôle de leur écran), ensuite, ils testent eux-mêmes et puis je leur donne un exercice qui reprend toutes les caractéristiques de la matière vue à ce moment-là. Je leur demande un maximum d’essayer de faire tout seul, de m’appeler lorsque cela coince vraiment. Souvent, ils s’entraident eux-mêmes.

Je leur laisse souvent la parole (on se rend compte qu’on a des personnalités qui connaissent bien plus que ce qu’ils pensent). Je favorise les séquences de questions-réponses. En En début de cours, je fais un petit quizz portant sur ce qu’on a vu le jour avant, on fait le point sur la matière et les exercices récapitulatifs.
Je les laisse également explorer et se documenter sur Internet.

Qu’évaluez-vous durant les formations PMTIC ?

A partir des exercices récapitulatifs, je mesure la compréhension. Je ne veux pas qu’ils soient des moutons, donc ils doivent toujours connaître le pourquoi (je pose des questions). Donc, la compréhension dans un premier temps et ensuite la mise en application . Grace à Lanschool, je peux voir les écrans des stagiaires. Il y a des exercices récapitulatifs à chaque matière. J'évalue également la satisfaction.

https://youtu.be/rVdrQgS5avM