CEDEG Asbl

Le CEDEG (Cellule pour l'Emploi et le Développement Économique de Gembloux).

Les missions sont :

  • Informer et former
  • Analyser l’offre et la demande locale en matière d’emploi.
  • Développer une politique locale de l’emploi
  • Coordonner les activités économiques
  • Initier des activités créatrices d’emploi et y apporter son soutien
  • Promouvoir les spécificités et produits locaux
  • Mise en place d'une opération d’immersion pour les jeunes élèves en fin d’études professionnelles « Un jour ... une semaine avec ... » un fleuriste, un coiffeur etc…

http://www.cedeg.be/

Caractéristiques du centre: 

Les formations proposées par le CEDEG aux demandeurs d'emploi sont les suivantes:

  • Assistant administratif : Word, Excel, Outlook, cette formation de 3-4 mois, comprend le développement personnel et professionnel  et un stage en entreprise.
  • Orientation en partenariat avec le CPAS et l'ALE
  • Formation PMTIC

Le CEDEG délivre également des formations aux particuliers et aux entreprises.

Le CEDEG comprend une équipe de trois formateurs.

Espace de travail: 

 

Formateur/formatrice: 
Michel Antoine

Michel Antoine intervient dans les formations "assistant administratif " et PMTIC

Entretien: 

Public cible de la formation PMTIC

La moyenne d'âge de notre public est de 30-45 ans.Les femmes sont plus représentées que les hommes.

Les niveaux sont hétérogènes Le public plus précarisé (CPAS) n'a pas ou peu de connaissances en informatique, parfois ils ne savent pas manipuler ni l'ordinateur, ni le clavier.  Ensuite, il ya des personnes qui connaissent déjà ou qui croient connaître, qui savent manipuler les logiciels, mais pas de manière efficiente. Parmi les personnes précarisées,  on retrouve des jeunes et des personnes plus âgées qui on perdu leur emploi ou qui doivent se réorienter pour raisons médicales.

Que faites-vous pour aider les stagiaires à percevoir l’utilité de la formation ?

Le besoin est présent, parce qu’étant chômeur, le Forem, la maison de l’emploi les obligent à chercher du travail, et qui dit trouver du travail dit faire des recherches sur Internet pour les offres  d’emplois, répondre et rédiger un document Word. Je leur dis aussi que l’informatique ce n’est pas uniquement à titre professionnel mais c'est aussi à titre personnel, pour rechercher des informations sur Internet (réservation pour un voyage, payements bancaires, etc..). Je leur fais sentir que c'est indispensable pour eux, même s’ils n’aiment pas le PC, ils en auront quand même besoin de manière personnelle.

Que mettez-vous en place pour repérer les attentes et/ou besoins des stagiaires concernant les contenus à aborder ?

Je fais toujours un tour de table le premier jour, pour se présenter tout simplement  et pour identifier ce qu’ils savent de l’informatique, c’est un point de départ. Je veux savoir aussi ce qu’ils attendent ce cette formation. Ce qui ressort le plus souvent, c’est de pouvoir utiliser Internet, les adresses e-mails, rédiger un CV et lettre de motivation. J’aurais tendance à dire qu’Excel ne les intéresse pas dans un premier temps, ils ne voient pas l’utilité directe dans leur domaine de recherche.

Utilisez-vous ces renseignements pour individualiser les parcours de formation et le contenu des séances ? De quelle manière ?

Oui, j'adapte le niveau du cours selon les capacités des stagiaires. Pour les personnes plus avancées, je propose des exercices supplémentaires pour aller plus loin dans la matière. Selon les besoins, je renvoie vers le site PMTIC afin d'explorer une nouvelle matière. Je favorise aussi l'entraide entre les stagiaires.

Comment mettez-vous à profit l'expérience des stagiaires dans le cadre des séances ?

Je les incite à communiquer  et à faire passer leurs connaissances l’un envers l’autre. Cela crée un lien entre les personnes qui apprennent. Parfois lors d'un exercice, je demande à un stagiaire d’aller au tableau et faire l’exercice devant tout le monde et si il, est bloqué, je demande aux autres comment il faut procéder. Comme ça tout le monde identifie les difficultés et profite de l’expérience de la personne qui fait l’exercice.

Quels sont les points clé du programme pédagogique de votre centre concernant le PMTIC?

1/ La bonne gestion et maîtrise des fichiers/dossiers, savoir bien classer ses documents. Selon moi, on ne sait pas commencer  à travailler sur un logiciel, etc...sans essayer de comprendre comment fonctionne l’ordinateur!  Je fais énormément de similitudes entre l’ordinateur et la vie courante. Je compare avec une maison qui comprend plusieurs niveaux, chaque niveau possède plusieurs pièces, dans les pièces il y a des armoires,etc...ensuite, on va chercher des images sur Internet de maisons, cuisine, salons,...meubles, etc...et ils construisent leur maison comme ils le souhaitent. Je fais comprendre les déplacements de fichiers de cette manière également, si je déplace une chaise de la cuisine vers le salon, forcément, elle n’est plus dans la cuisine. Je fais beaucoup d’analogies avec des choses qu’ils connaissent de tous les jours finalement. 

2/ Connaître la différence entre logiciel et système d'exploitation est à mes yeux essentiel aussi. À quoi sert un logiciel d’exploitation et pourquoi on ne peut pas changer les extensions d’un fichier ? Pourquoi un point JPG à la place d’un point  doc ? J’explique comment tout ça est construit.

3/Les différentes manières de réaliser, contruire un document avec Word. Il y a plusieurs manières d'y arriver mais le résultat ne sera pas toujpurs le même à l'impression selon la procédure utilisée.

Comment réagissez-vous lorsque les stagiaires signalent leurs difficultés (contenu, rythme, priorités, style, …) ?

Je réagis en m’adaptant à leur demande. Une personne qui n’a pas compris une notion, j’essaye de lui expliquer d’une autre manière, ou je demande aux autres personnes qui ont compris d’expliquer, parfois il s’agit d’un détail pour que la personne ait le déclic.

Qu’évaluez-vous durant les formations PMTIC ?

Au démarrage de la formation, je vérifie ce que la personne déclare savoir et  savoir-faire en donnant un exercice. De cette manière, j’ai déjà des indications sur les éventuelles lacunes et difficultés.

Pendant la formation, c’est grâce aux exercices que je constate si les savoirs-faire sont bien acquis ou pas. Si il y a des difficultés, on cherche la raison de ces diffcicultés, je demande aux autres personnes « pourquoi ça ne fonctionne pas à votre avis ? »  J'essaie au maximum de solliciter la classe et si personne n'apporte une solution,  je réexplique moi même.