Je sais ce qu'est une trace, j'en distingue les différents types de traces et je suis prudent(e).

Avec le développement de tous les outils Web 2.0 qui favorisent l'échange, la communication et le partage, les traces que vous laissez sur Internet sont de plus en plus nombreuses. Il est donc important de surveiller et de gérer le flot d'informations que vous avez mises en ligne et qui circulent sur vous.  C'est votre identité numérique qui en dépend !traces

Qu'est-ce qu'une trace ?

Vos traces sont toutes les données et informations à votre sujet laissées par vous-même ou par d'autres sur la toile.

Identité numérique
 
Personal Branding - Philippe Buschini, identité traditionnelle versus identité numérique

Traces volontaires

Lorsqu’on parle de traces, on pense d’abord aux traces volontairement laissées sur le net, c’est-à-dire ce que vous publiez. Exemples :

  • les messages, photos ou vidéos postés sur un blog ou sur les réseaux sociaux
  • les données publiées dans votre cv en ligne
  • les données insérées dans un formulaire
  • un profil complété sur les réseaux sociaux ou sur forum
  • les avis laissés sur des sites commerciaux

Attention, les traces que vous laissez sur Internet peuvent être vues par un grand nombre de personnes, notamment un employeur. Ces traces sont permanentes et peuvent vous suivre pendant des années. Il serait dommage qu'une photo vous montrant dans une situation délicate arrive sur l'ordinateur de votre employeur, même si cette photo a plus de 10 ans !

De plus, les traces laissées sont difficilement contrôlables. Mieux vaut donc éviter des traces susceptibles de vous mettre en difficulté par la suite. Réfléchissez donc bien avant de publier quelque chose sur Internet !

Traces involontaires

Malheureusement, les traces ne se limitent pas à cela. En effet, sans vraiment vous en rendre compte, le simple fait de surfer sur le net laisse des traces. Comment ?

  • Via votre ordinateur. Lorsque vous visitez un site, des informations concernant votre ordinateur sont enregistrées. Il est ainsi possible de connaitre votre adresse IP et donc votre ville, votre navigateur, le système d’exploitation de votre ordinateur, vos dernières pages visitées…
  • Via les moteurs de recherche. Tous les mots-clés que vous tapez sont enregistrés. Cela permet donc de connaitre vos habitudes, vos centres d’intérêt, vos sites fréquentés….
  • Via les cookies. Un cookie est un petit fichier déposé sur votre ordinateur par les sites que vous visitez. Cela permet aux sites d’enregistrer des données à votre sujet pour une prochaine visite : par exemple votre langue, le contenu d’un panier d’achats, votre mot de passe… De même, lorsque vous cliquez sur « J’aime » dans un contenu Facebook, ces données sont enregistrées.

A quoi cela sert-il ? Toutes vos données sont stockées et utilisées par des annonceurs afin de cibler les publicités. N’avez-vous jamais remarqué que les publicités affichées sur certains sites correspondaient aux recherches que vous veniez de faire ?

Connaitre votre localisation permet également aux annonceurs de vous proposer des publicités pour des événements ou des produits près de chez vous.

Traces héritées

Les traces héritées sont des informations qui vous concernent, mais que  vous n’avez pas publiées. Exemples : une photo de classe sur laquelle votre nom est indiqué, une photo de vous prise lors d’une soirée qui est publiée sur Facebook, votre photo/votre nom dans l’organigramme de la société pour laquelle vous travaillez ou dans votre club de sport…
Ces informations peuvent donc être visibles sur le net sans que vous ne le sachiez et surtout, sans votre accord !

Quelques conseils de la CNIL concernant vos traces sur Internet : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

Quelques conseils

  1. Lorsqu’on vous demande de remplir votre profil, vous n’êtes pas toujours obligé de remplir tous les champs. Les champs obligatoires comportent souvent un astérisque (*).
  2. Si on vous demande votre localisation, vous pouvez répondre vaguement. Indiquez par exemple le nom d’une grande ville proche au lieu du nom de votre village avec la rue et le numéro.
  3. Quand vous n’êtes pas obligé de divulguer votre nom et prénom, vous pouvez utiliser un « pseudonyme », c’est-à-dire un surnom. Par exemple, lorsque vous fréquentez des blogs ou si vous avez l’habitude de donner votre avis sur certains sites. Attention, certains réseaux sociaux (comme Facebook) vous demandent votre nom et prénom.
  4. De même, à la place de votre photo, vous pouvez aussi utiliser un avatar, c’est-à-dire une petite image qui vous représente. Cela évitera par exemple qu’on trouve votre photo en tapant votre nom dans Google.
  5. Réfléchissez avant de publier un message sur les réseaux sociaux. Évitez de publier un message qui pourrait nuire à votre réputation ou vous porter préjudice. Même si votre patron n’est pas votre ami sur Facebook, évitez de le critiquer ouvertement. Ne publiez pas non plus des propos méchants ou racistes.

 

S'abonner à RSS - Traces